122,00 € TTC 115,09 € hors TVA
En stock
Paiement 100% sécurisé
payments maestro mastercard visa payments
Des questions sur ce produit ? Contactez notre service clientèle

Libertés et exceptionnalismes nationaux

Livre | 1ère édition 2015 | Monde | Marthe Fatin-Rouge Stéfanini, Guy Scoffoni
Disponible également sur Strada lex
Description

Après l’exceptionnalisme français et américain, ont peu à peu émergé dans la doctrine les notions d’exceptionnalisme chinois, indien, islamique, et, plus récemment, africain et même européen. L’exceptionnalisme, opposé par certains pour se préserver de contraintes internationales auxquelles ils n’adhèrent pas, ou avec des réserves, pousse chaque État à s’interroger sur son identité, sur ce qui le démarquerait des autres et en ferait également une exception. L’un des principaux objectifs des réflexions menées à travers cet ouvrage a été de mieux cerner ce que l’on entendait par exceptionnalisme : Est-ce un synonyme de l’identité ? Est-ce un particularisme ? Quel rapport avec le relativisme culturel notamment ?

Ces exceptionnalismes peuvent avoir différentes causes : historiques, politiques, culturelles, institutionnelles ou encore économiques, qui ont été mises en perspective dans la première partie de cet ouvrage. Ont été également recherchées les raisons qui justifient parfois des revendications d’exceptionnalisme à travers la question des fonctions de l’exceptionnalisme, dont une en particulier, la fonction de résistance, a été développée dans la deuxième partie de l’ouvrage.
Afin de mieux saisir la réalité des exceptionnalismes, quelques cas de concrétisation ont été étudiés dans la troisième partie, dans une perspective comparée, autour de certains droits et libertés emblématiques : la liberté d’expression, la liberté religieuse, les droits de procédure et l’égalité.
Enfin, une confrontation de ces exceptionnalismes aux réalités des relations internationales, et de la circulation des idées et des solutions juridiques, a conduit à s’interroger sur les limites à l’exceptionnalisme national dans la quatrième et dernière partie de cet ouvrage. L’exceptionnalisme a-t-il vocation à résister voire à se développer au détriment de l’universalité des droits de l’homme ou, au contraire, sa revendication exprime-t-elle de simples inquiétudes face au mouvement de globalisation ?

Version numérique disponible sur :

  • Strada lex Belgique

Vous êtes abonné ? Activez gratuitement la version numérique grâce au code présent dans l’ouvrage.

Fiche technique
Plus d'infos
Type de produit Livre
Format Livre broché
EAN / ISSN 9782802748847
Nom de la collection A la croisée des droits
Poids 560 g
Disponibilité En stock
Nombre de pages 348 p.
Avec exercice intégré Non
Editeur Larcier
Langue Français
Date de publication 24 juin 2015
Disponible sur Jurisquare Non
Disponible sur Strada Belgique Oui
Disponible sur Strada Europe Non
Disponible sur Strada Luxembourg Non
Sommaire

Préface
Introduction. Exceptionnalismes et libertés : perspectives comparées, par Guy Scoffoni

I. – Les déterminants de l’exceptionnalisme
Les déterminants historiques de l’exceptionnalisme, par Tamara Lajoinie
La culture juridique, vecteur d’exceptionnalisme ?, par Xavier Philippe
Les singularités socio-économiques au fondement des exceptionnalismes. Le contexte des pays d’Afrique francophone, par Fabrice Hourquebie

II. – Les fonctions de l’exceptionnalisme
Les utilisations de l’argument exceptionnaliste, par Anne Levade
L’exceptionnalisme comme argument de résistance : l’exemple européen, par David Szymczak
Le Jus publicum americanum est-il l’expression d’un « exceptionnalisme de résistance » ? Analyse au regard de la situation des états latino-américains, par Hélène Tigroudja
L’exceptionnalisme américain, par Ludovic Hennebel

III. – Des concrétisations de l’exceptionnalisme
La liberté d’expression : à la recherche des exceptionnalismes (et de l’intérêt d’une telle entreprise), par Thomas Hochmann
Exceptionnalisme et pluralisme religieux : liberté de religion, laïcité et neutralité de l’État, par Patrick Taillon et Julien Fournier
L’exceptionnalisme dans les droits procéduraux, par Natașa Danelciuc-Colodrovschi
Égalité et discriminations dans les exceptionnalismes (France et États-Unis), par Pascal Mbongo

IV. – Le déclin des exceptionnalismes ?
L’évolution des exceptionnalismes : entre rapprochements juridiques et résistances politiques, par Marthe Fatin-Rouge Stéfanini
Le « dialogue » des juges constitutionnels : entre déclin des exceptionnalismes et légitimation de la justice constitutionnelle, par Tania Groppi
Standardisation et droit transnational : entre déclin et regain des exceptionnalismes, par Alexis Le Quinio

V. – Rapport de synthèse
Exceptionnalismes nationaux et droits fondamentaux : essai de conceptualisation, par Marc Verdussen

Tables de matières